Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Frais de livraison à 3,9€ dès 15€ d'achat et offerts dès 29€ d’achat

Des problèmes pour commander ? Essayez avec un autre navigateur (Chrome)

Pourquoi sommes-nous accros au sucre ?

Le sucre, l'ingrédient addictif !

Le sucre, exhausteur de goût.

Comme le sel, le sucre est un formidable exhausteur de goût. Ainsi, c’est évidemment un ingrédient de choix pour les industriels qui en usent et en abusent dans leurs recettes. On obtient alors facilement des produits goûteux, riches en calories, avec de mauvaises valeurs nutritionnelles

Comment le sucre est-il utilisé le plus souvent ?

Prenez des ingrédients peu coûteux, des légumes pas très murs, ajoutez-y de l’eau (les produits bas de gamme en contiennent souvent une grosse quantité) et mettez-y un peu de sel, un peu de gras et pas mal de sucres pour obtenir un aliment qui paraîtra plus attractif pour vos papilles, mais qui sera aussi moins bon pour votre santé.

Pourquoi il est difficile de résister au sucre ?

Comment le sucre trompe notre cerveau ?

Le goût des aliments donne des informations à notre cerveau reptilien, celui responsable de notre instinct de survie. Les saveurs amères représentent pour lui des composés toxiques, alors que les saveurs sucrées indique des aliments comestibles, mûrs, riches en vitamines et minéraux et donc essentiels à notre survie. Dès sa naissance, le nourrisson semble éprouver une attirance innée pour le sucre.

La sérotonine, quand le sucre nous aide à manger nos émotions ?

Lorsque le sucre arrive dans le sang, l’insuline sécrétée favorise l’entrée du tryptophane dans le cerveau, un acide aminé qui sert à fabriquer de la sérotonine, l'hormone du « bien-être ». En parallèle les hormones de stress diminuent, le résultat : un effet apaisant immédiat. Le problème, c'est qu’à force, ce résultat se voit sur la balance. Ce sont les fameux « kilos émotionnels ».

Pourquoi le sucre est-il une drogue ?

Au niveau neurobiologique, le sucre active le circuit de « récompense » et c’est également le cas de l’alcool et des drogues. Cela peut ainsi constituer une source d’addiction reconnaissable par la perte de contrôle qu’elle entraine et par les efforts répétés pour stopper sa consommation. Heureusement, côté sevrage, arrêter le sucre n’a rien à voir avec l’arrêt des opiacés.

Stop aux sucres, privilégiez les bons glucides.

Alors oui, réduire ou arrêter le sucre dans le café, la confiture, le jus d’orange… c’est tout à fait possible et même recommandé, mais à l’inverse, les glucides sont importants pour notre santé et notre corps en possède moins de 1% en réserve (PS : c’est nettement moins que la quantité de protéines, de lipides ou d’eau).

Comment remplacer le sucre dans notre alimentation ?

Les alternatives aux sucres raffinés

L'addiction au sucre est réel, on parle très souvent du sucre blanc, ce sucre raffiné issus de la betterave, du sucre de canne, complet ou raffiné... Mais ils existent de plus en plus d'alternatives plus ou moins saines sur le marché pour remplacer le sucre dans notre alimentation.

1- Le miel, le sirop d'agave, le sirop d'èrable...

Un pouvoir sucrant plus fort que le sucre de table et pourtant moins calorique, le miel est un ingrédient de choix pour remplacer le sucre raffinés. On retrouve de nombreuses variétés de miel différent : de thym, de fleur, de romarin... Il contient quelques vitamines et minéraux, des antioxydants et un indice glycémique plus bas que le sucre raffiné.

On retrouvera aussi le sirop d'érable et le sirop d'agave qui sont des sucres qui rappelleront la texture du miel (le sirop d'érable est plus liquide) qui sont des alternatives au sucre raffiné et qui dispose d'un index glycémique plus bas.

2- Les sucres complets

Le processus de raffinage permet d'obtenir un sucre plus blanc et plus fin tout en supprimant ses qualités nutritionnelles. Privilégiez des sucres complets plutôt que des sucres raffinés reste une alternative intéressante pour remplacer le sucre dans son alimentation. Le sucre de coco, le sucre muscovado (sucre de canne complet), sont de bons exemples. Bien que ce soient des meilleurs choix que le saccharose (sucre blanc), ils restent des sucres, donc à consommer avec modérations.

3 - Les édulcorants à éviter

Les édulcorants sont des faux sucres controversés, plus faible en calories que les sucre raffinés et avec un pouvoir sucrant beaucoup plus fort, ce sont des additifs, les E que l'on retrouve souvent derrière les produits dits "diet". Ils en existent une très grande variété divisée en deux grandes catégories.

Les édulcorants hypocaloriques

Un pouvoir sucrant plus faible que le sucre et 2 calories par grammes contre 4 calories pour le sucre blanc (isomalt, xylitol).

Les édulcorants intenses

L'aspartame en fait parti, très controversés d'un point de vue santé, ces édulcorants ont un pouvoir sucrant extrêmement fort, sont très faible en calorie et n'ont pas d'impact sur glycémie.

4 - Les glucides complexes

Les glucides complexes (céréales, avoines, légumes, légumineuses…) sont indispensables à une alimentation saine, car ils permettent de réguler notre glycémie tout en apportant le sucre dont nous avons besoin. C'est la meilleure alternative pour manger plus sainement et réduire les sucres simples.

En effet, les glucides complexes sont des glucides ayant un pouvoir moins sucré que les glucides simples et ils sont souvent associés à des fibres, ce qui ralentit l'absorption du sucre dans le sang. Ainsi, on améliore la sensation de satiété, notre cerveau a moins faim et on consomme moins de produits sucrés.

1 commentaire

Sahlmann
Bonjour,

Tout d’abord je vous remercie pour vos produits que j’apprécie particulièrement.
Au sujet du sucre : qu’en est-il de la stevia ? Est-ce un édulcorant à bannir totalement ? Merci de m’apporter une réponse. Cordialement

Laissez un commentaire

@alineetolivier.bio

Suivez-nos aventures

Votre panier

Fermer
Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.